Comment fabriquons-nous les hosties ?

Blanches ou dorées, les hosties sont toutes exclusivement constituées d’eau et de farine, suivant les normes ecclésiastiques. Cette différence d’apparence sera uniquement liée à la quantité d’eau par mesure de farine, au temps de repos de la pâte et à la température de cuisson.

Cette pâte est ensuite amenée à ce qui ressemble à un grand gaufrier pour y être cuite en de grandes plaques.

 

Les plaques ainsi obtenues sont entreposées dans des caisses. Du fait du climat, trop contrasté, on ne peut cuire toute l’année. Il faut donc constituer des réserves.

Pour pouvoir être travaillées, les plaques, sèches et cassantes, doivent être humidifiées. Pour cela, elles sont triées suivant leur qualité et étendues sur des chariots. Les plus belles sont ainsi isolées pour confectionner les hosties de grand diamètre.

 

Après une nuit dans l’humidificateur, les plaques sont souples et gorgées d’humidité. Elles peuvent donc être coupées sans se briser. Pour cela, elles sont empilées et coupées au moyen de couteaux rotatifs, automatiques ou semi-automatiques. Les hosties les plus grandes sont coupées entièrement à la main.

  

Les hosties doivent ensuite sécher sans se voiler.

 

Une fois sèches, elles sont triées manuellement et conditionnées selon leur taille et leur diamètre.

    

Chaque client verra ensuite sa commande préparée et emballée, puis expédiée. Il peut, s’il le désire, effectuer une grosse commande qui lui sera livrée tout au long de l’année, au rythme qu’il souhaite.