Le travail dans la vie cistercienne

« Ils seront vraiment moines lorsqu’ils vivront du travail de leurs mains. »
Règle de Saint Benoît.

Le travail manuel fait partie intégrante de la vie monastique. Il est notre unique source de revenu. Par le travail, nous rejoignons l’humanité dans ce qu’elle a de plus noble et de plus austère. Il nous permet de mieux comprendre la fatigue et de communier aux soucis des hommes de notre temps. Autrefois essentiellement agricole, le travail se diversifie et se tourne vers des activités de type artisanal ou industriel. Nous veillons à ce que le travail de nos mains nous permette de retrouver la liberté nécessaire pour que l’âme reste en union avec le Créateur. Il devient ainsi prière pour le monde.

La fabrication des hosties est notre principale activité et notre source de revenus. Créée le 30 mai 1909, elle n’a jamais cessé de fonctionner, et d’année en année de se moderniser et de se soumettre aux exigences de notre monde moderne, tant en ce qui concerne les normes alimentaires que celles de la sécurité.
De la farine, de l’eau, le travail de chacune fait dans l’amour, la paix et la joie, le labeur de la communauté tout entière, tout cela forme l’hostie, qui passe dans les mains du Prêtre qui la consacre, et elle devient le Corps du Christ.